09 janvier 2009

Un DVD sur le tourisme solidaire au Burkina Faso


Le tourisme équitable et solidaire regroupe les formes de tourisme "alternatif" qui s’inscrivent dans une logique de développement des territoires et qui mettent au centre du voyage l’homme et la rencontre. L’implication des populations locales dans les différentes phases du projet touristique, le respect de la personne, des cultures et de la nature ainsi qu’une répartition plus équitable des ressources générées sont les fondements de ce type de tourisme

C’est avec cette définition en tête, que les jeunes de la MJC de Gandrange découvre le Burkina Faso dans le cadre d’un chantier solidaire et d’un atelier vidéo. Durant leur séjour, les adolescents ont pu se rendre compte des difficultés quotidiennes que rencontre la population mais aussi la complexité de l'échange Nord-Sud.

Ces expériences encourageantes posent un autre regard sur les actions menées en Afrique.

Pour faciliter leur développement, nous reversons les bénéfices de la vente de ce DVD au profit de projets de développement durable et solidaire au Burkina Faso.

Ce film est un très bon support de débat pour les structures souhaitant faire découvrir à leur jeunes l'Afrique dans le cadre d'un chantier solidaire ou pour toute personne souhaitant voyager de façon solidaire au Burkina Faso.

Stéphane Bubel

--------------------

Durée du reportage : 52 minutes - Le tarif est de 20 € + 4,15 € de frais de port.

Chapitrage du film :

- Faire classe avec 96 élèves
- échange entre deux jeunes français et les élèves burkinabé
- présentation de l'école de cinéma "Imagine"
- rencontre avec le chef des terres du village de Manefyam
- la vie au village et le chantier des jeunes
- le problème de l'eau
- Présentation du Centre Socio-Sanitaire « Oasis »
- les femmes casseuses de pierre
- les crocodiles sacrés de Sabou


Avec la participation de Passeurs d’Images et le soutien de la MJC de Gandrange, la Ligue de l’enseignement – FOL Moselle, ainsi que Audio network - @music.
video

07 janvier 2009

Appel à soutien : Projet Ecole solidaire

De retour d'un atelier vidéo au Burkina Faso, nous aimerions pouvoir donner un coup de pouce au projet d'école solidaire proposé par Souleymane Nikièma, enseignant à Ougadougou. Notre moyen d'action est de proposé de versé les bénéfices de la vente du DVD du film que nous avons tourné sur place. Pour ceux intéressés par s'impliquer directement sur le projet, nous pouvons vous transmettre par mail le dossier descriptif et les coordonnées de Souleymane.

Stéphane Bubel


Vous trouverez ci-dessous quelques extraits :

Bien que la science et la technologie aient ouvert à présent avec succès de nouvelles perspectives et résolu quelques uns des mystères de la vie, le Burkina Faso, à l’instar de bien d’autres pays en voie de développement compte une frange importante de sa population qui demeure incapable d’apprécier les progrès de la vie moderne à cause de son analphabétisme.
Malgré les grands efforts de l’Etat burkinabé pour appliquer les trois principes fondamentaux de l’instruction, à savoir : l’obligation, la gratuité et la fréquentation scolaire, le problème de la scolarisation des enfants en général et particulièrement des filles reste posé.
En effet, la demande devient de plus en plus forte et dépasse de loin l’offre ( manque d’infrastructures et pléthore des effectifs dans les classes).
C’est un truisme de déclarer de nos jours que l’instruction constitue un facteur déterminant dans le processus de développement de toute société et toute nation qui s’efforce d’éduquer tous ses enfants (filles comme garçons) pose les fondements du progrès et du développement durable. Les burkinabé ont pris conscience de la nécessité d’inscrire leurs enfants à l’école, mais restent confrontés au phénomène de la pauvreté.
Que faire ? Faut-il accepter cette situation comme une fatalité et refuser d’espérer ?